Publié le 27 Mars 2013

J'ai le prix d'excellence! mais si, mais si. Ma modestie dut-elle en souffrir, c'est comme ça, il faut bien que je l'accepte et que je partage avec vous cet état de fait : j'ai un foie olympique ! voilà, c'est avoué ! c'est dit ! la crise de foie ? ... connais pas !

Les macarons (de chez Cabiron) les chocolats, les gâteaux, les bonbons, rien ne fait peur à mon foie, et surtout pas mon meilleur ami le Nutella.

Lorsque je dois engloutir un pot de Nutella, même pas peur ! (j'ai bien dit "je dois" car vous le savez bien, parfois, on n'a pas le choix, ainsi va la vie ! )

Rien ne peut atteindre mon super foie olympique, médaille d'or à lui tout seul ! Bref, il est parfait pour le Nutella. Lorsque j'attaque un pot, je fais les choses jusqu'au bout, je le laisse bien propre, je n'en laisse pas une trace, sinon j'aurai l'impression de ne pas mériter ma médaille d'or hein !
Et il n'y a pas que mon foie qui est parfait pour le Nutella, mon corps aussi ! et oui ! je l'avoue humblement. Une fois le pot terminé, j'ai différents endroits de stockage : les hanches, les cuisses, le ventrou..... d'ailleurs je peux même stocker rien qu'en regardant le pot ! Comme la nature est bien faite n'est ce pas ! Je vous l'ai dit, j'ai le prix d'excellence ! ne soyez pas jalouses, c'est moi qui l'ai eu, alors je peux me vanter un peu !

Pouvez vous imaginer mon cauchemar quand je me souviens de.... Bon là il faut que je prenne des précautions, car il s'agit de quelque chose qu'on ne peut pas dire à tout le monde. Il y a parfois des moments qu'on n'oubliera jamais, et celui-ci en fait partie. Mais seuls les plus courageux pourront lire la suite, parce que, franchement, c'est dur. En fait, il m'a même fallu une petite ronronthérapie avec mes chats d'amour, qui sont très compréhensifs, pour arriver à trouver le courage de vous raconter ce qui va suivre.
Sachant à quel point c'est horrible, il faut que je prévienne :

Attention, âmes sensibles s'abstenir, les petits coeurs fragiles ne doivent pas lire ce qui suit, non, non, non....

Pouvez vous imaginer une seule seconde ce que j'ai vécu, ce que j'ai enduré, la force qu'il m'a fallu pour surmonter cela, j'en défaille encore lorsque je me souviens de......

...de cette horrible minute où j'ai contemplé mon gros pot collector de Nutella de 5kg, en miettes, par terre ! Horreur ! je venais à peine de l'ouvrir et il m'a glissé des mains. Je suis restée pétrifiée, croyant halluciner devant mon bonheur étalé dans les morceaux de verre. Je n'arrivais pas à y croire ! j'allais me réveiller, c'est sûr, et j'allais sortir de ce cauchemar ! en vain....
Et je me souviens aussi très bien de la volonté inouïe qu'il m'a fallu lors de cet abomifreux moment où j'ai du jeter à la poubelle tout ce Nutella que j'aurais pu manger

A chaque fois que je révèle ce terrible secret, il me faut toujours quelque chose pour me remettre d'un tel traumatisme (secret que je révèle pourtant souvent). Je veux du Nutella-qui-ne-fait-pas-grossir, là, tussuite, maintenant, hop ! je suis traumatisée, j'ai besoin de réconfort !

Je vous ai fait peur hein ! mais non le Nutella ne fait pas grossir voyons ! Le Nutella, ça fait juste rétrécir les Blue Jean, et j'y suis pour rien moi !

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #Nutella, #macarons, #gourmandise, #Secret, #Olympique

Repost0

Publié le 24 Mars 2013

Mademoiselle Polpette

Mademoiselle Polpette

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #chat, #photo

Repost0

Publié le 22 Mars 2013

Rencontrer un mec ? Ok ! Sur internet ? Mouais.... Pourquoi pas, mais...
Mais ma soeur ne s'en est tenue qu'à mon "pourquoi pas" et a balayé mes hésitations en m'inscrivant d'office sur un site de rencontres. Koaaaa ? Moi ? Là ? M'enfin ! grande surprise ! beaucoup d'impressions se bousculent : Ce n'est pas pour moi ! C'est bidon tout ça ! ça m'étonnerait que ça marche.... Mais la curiosité l'emporte. Oui les filles sont curieuses, mais c'est pour la bonne cause évidemment ! qu'est ce que vous allez imaginer ! Bon, ok, voyons voir qui est digne de Moi...

...Nous dialoguions par chat sur internet depuis plus d'un mois, Lui et Moi, attendant l'un et l'autre avec impatience le soir pour pouvoir nous connecter et nous raconter, rire et nous enchanter l'un et l'autre à travers nos écrits jusqu'à l'aube, essayant de nous séduire à travers les mots. Bref, nous batifolions virtuellement comme deux jeunes ados en pleine explosion hormonale, et ce qui devait arriver arriva : il a voulu me rencontrer.
Bon j'avais la trouille, c'est vrai ! j'ai un peu (beaucoup) repoussé le moment, mais courageuse je suis ! quand faut y aller...... j'y vais et na !

Nous nous sommes donné rendez vous près de la fontaine (so romantic !). Lorsque je suis descendue du tram, nous nous sommes reconnus grâce aux photos, mais pas seulement. Nous étions déjà des amis complices.

Il semblait si intimidé, était-ce que je ne lui plaisais pas ? être seulement amis ? grande perplexité ! J'ai donc décidé de donner le "ton" à notre rencontre. Si ça ne marche pas, je ravale ma fierté et je fais demi tour illico épicétou ! nonmého ! allez, courage ! je me lance, j'ose..... Nous commençons à marcher. J'ai le coeur qui perd 4 points sur son permis pour cause de vitesse excessive ! mais je persiste et en 2 secondes mon plan est au point : je vais mettre ma main dans la sienne. S'il la garde, c'est tout bon, sinon j'aurai compris et je me sauve, hein !

Il sent ma main, et il la tient bien. Super bien même : il ne la lâchera pas ! Ca fait tout chaud dans mon petit coeur et ça fait briller mon ego ! ça c'est chouette !

Plus tard, nous étions assis dans le grand parc, silencieux. N'avions nous plus besoin de nous sentir dans l'obligation de "draguer" puisque nous nous étions déjà écrit beaucoup ? Je pense que c'était ça : nous nous étions révélés l'un à l'autre et cela nous a épargné les premiers discours clichés. C'était doux et apaisant. Il m'a embrassée.... j'ai aimé.... Nous pouvions déjà nous permettre ce luxe, nous nous sentions bien dans ce silence qui nous unissait.

Quelques heures plus tard, il me fait visiter son appartement. Et moi j'ai une obsession en tête depuis notre premier baiser, je veux connaître l'odeur de sa peau ! je veux ! je veux ! je veux ! rhaaaaaaaa !

Il va me prendre pour une petite effrontée, tant pis ! je l'entraine sur le canapé ? Je tergiverse, mais pas longtemps car il ne faut pas exagérer quand même, moi je veux savoir, là ! maintenant ! tout de suite !

Allez, voui ! tant pis, il faut que je sache. Je joue à la fille qui est sûre d'elle, mais je n'en mène pas large. Pourtant, je le regarde droit dans les yeux et je défais lentement les boutons de sa chemise et enfin, ahhhhh ! oui enfin ! je le sniffe...... mhhhhhhh !!!! et je le re sniffe encore et encore.... c'était d'une sensualité sensuelle qui m'a complètement chamboulée ! C'était même érotiquement torride. Enfin je savais !

Je n'oublierai jamais le plaisir que j'ai ressenti. J'ai pris Ze shoot de ma vie ! Un shoot de bonheur ! vous voyez ce que je veux dire ? sa peau correspondait à la mienne ! Nous avions les phéromones en ébullition. C'est bon ça !

Je n'oublierai jamais son air troublé et ravi quand je l'ai sniffé......

Puis sagement, très sagement ce jour là, j'ai reboutonné sa chemise....

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Mars 2013

Je me suis préparée. J'y ai pensé souvent. J'ai hésité : je le fais ? Je ne le fais pas ? J'ai longuement mûri la question. Bon, ma décision est prise. Je le fais ! Je vais m'acheter des macarons (de chez Cabiron évidemment*). Enfin ça, c'est juste le début....Le réconfort avant l'effort !

Allez hop ! maintenant je m'y mets. Pour commencer, il faut que je sois bien installée, n'est ce pas ? C'est une première. Vous conviendrez que le moment est solennel pour que je puisse donner le meilleur du dedans de mon moi même tout pour vous.

Je me suis assise sur mon lit, confortablement adossée à de moelleux coussins, sous une douce couverture bien chaude. J'ai installé mon ordinateur sur mes genoux. Allez, ça y est : aujourd'hui je commence mon premier blog, le moment est important, hein !

Reste à savoir sur quel sujet écrire... le temps de réfléchir un peu; et soudain je réalise que je suis ensevelie sous mes chats :

Un matou installé sur mon épaule, bien calé sur l'oreiller.

Une minette sur mon ventre entre le clavier et moi,

Une autre minette pratiquement couchée sur le clavier (aaaaaarrrrrrgggghhhh !!! )

Un gros minou collé contre ma cuisse gauche, allongé sur le dos, le petit ventre offert aux caresses.

Pour finir, un matou s'est inventé un "hamac" entre mes chevilles grâce à la couverture.

Je peine à trouver les touches pour écrire, je râle un peu, je vais même jusqu'à grogner pour la forme, mais ça ronronne tellement fort autour de moi......

Que du bonheur ! allez chat va ! mon blog commence bien ! J"en écrirais plus demain !

__________________

* Cabiron, c'est le Grand Roi du Macaron Sans Gluten à Montpellier, Il peut m'adopter quand il veut : je suis très beaucoup d'accord !

Pour celles et ceux qui veulent aussi se faire adopter, trop tard ! je suis la première sur la liste.

Voir les commentaires

Repost0