Publié le 26 Avril 2013

Au soleil

Madouce en pleine séance de sport extrêmement intensif......

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #photo de chat, #humour, #soleil, #chat

Repost0

Publié le 19 Avril 2013

Le chasseur de chaussettes

Mes chaussettes.

Il faut que je vous parle de mes chaussettes, parce qu'elles se baladent quand je ne suis pas là ! voui ! je n'invente rien ! quand je rentre à la maison, il m'en manque toujours une dans le panier à linge propre (ou celui pour le linge sale d'ailleurs ! ) et si j'en laisse trainer une paire, il arrive qu'elle disparaisse tout bonnement. Parfois, je retrouve une chaussette sur la table, une autre sur la terrasse, sur le canapé ou au milieu du couloir... Chat alors ? c'est à n'y rien comprendre !
Drôle de mystère, non ? Mes chaussettes se font la malle à "l'insu de mon plein gré" : il devenait urgent de mener l'enquête !
Mais il m'a fallu attendre encore longtemps, déployer des ruses de sioux, faire preuve d'une patience digne d'un moine bouddhiste avant de découvrir enfin, un beau jour.... LE grand chasseur de chaussettes !

D'abord, je l'ai entendu, tel un fauve, pousser son cri de victoire quand il me ramène une souris ou un serpent. N'écoutant que mon courage, j'ai sauté de ma chaise comme Zorro sur son cheval pour aller au secours du petit animal sans défense dont j'imaginais si bien les yeux implorants et la carcasse tremblante (oui, je suis sauveteuse de souris à mes heures) et c'est là que je vis, dans la lumière du soir couchant, me regardant avec un air coquin mêlé de défi et un certain orgueil dans le regard, mon chat la tenant fièrement dans sa gueule (pas la souris, ma chaussette !)

Je l'avais pris en plein flag ! il marchait fièrement, ma chaussette à la gueule, la tête haut levée pour ne pas marcher dessus. Je crois même qu'il se pavanait, l'oeil brillant et victorieux. Et ce faisant, il miaulait d'une façon bizarre comme pour annoncer au monde entier qu'il avait chopé la plus belle des chaussettes (M'enfin, on ne miaule pas la bouche pleine, cékoi cette éducation ! ). Forcément avec une proie comme ça il pouvait se permettre de frimer, hein ! Allez, je n'allais quand même pas lui retirer cet instant de gloire, et je lui laissais sa proie encore un moment, profitant qu'il se couche satisfait ensuite pour la récupérer sans bruit.

Je l'ai revu souvent, par la suite, tourner autour de mes chaussettes, mine de rien, comme si ça ne l'intéressait pas, s'éloigner de quelques pas, revenir, regarder d'un air soi disant distrait l'objet de sa convoitise, renifler un peu, s'allonger pas très loin, puis se rapprocher de nouveau et..... se mettre enfin en position de chasse, tout frémissant, le museau au ras de la couverture, le popotin frétillant, prendre son temps pour bien l'observer et d'un bond, se jeter sauvagement sur la chaussette qui n'avait plus aucune chance devant ce chasseur impitoyable.
Il la massacre un peu, la chaussette, histoire de lui faire comprendre qui est le plus fort, puis la prend dans sa gueule pour aller déposer son trophée ailleurs !

Parfois mon petit lion va même jusqu'à cacher la chausette dans la savane du jardinet, pour que je me donne un peu plus de mal que d'habitude à chercher celle qui manque. Il est fort mon chat ! C'est le roi de la jungle du jardin et fière de lui je suis !

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #chat, #humour, #chaussettes, #chasseur

Repost0

Publié le 13 Avril 2013

Le lac sacré

J'ai eu l'occasion de faire un fabuleux voyage en Inde, au Rajasthan. j'ai rencontré des gens merveilleux, vécu des moments rares et précieux, parmi ceux-ci, même si je n'ai pas les mots pour bien le raconter, je voudrais partager celui que j'ai eu la chance de vivre lorsque mon périple s'est terminé à Pushkar.

Je n'oublierai jamais l'aube de ce matin de novembre 2005. Il est à peine 4h00, la lune de Kartik est pleine et brillante, il fait encore nuit, ce n'est pas encore le moment du bleu, le soleil viendra plus tard. Je les distingue à peine, mais ils sont déjà des centaines autour du lac sacré. La mélopée douce et envoutante des mantras murmurés pénètre petit à petit en mon âme, je reste debout et j'écoute.

Enfin le jour se fait discret, il colore à peine le lac, les saris et les dhotis des pèlerins de petites lueurs chaudes. Les silhouettes se dessinent. la foule est impressionnante, tout comme le calme et la ferveur qui s'en dégage. Je reste à l'écart, pour ne pas leur voler ce moment de communion sacrée, pas de photo ce jour là.
Comment décrire cette intense émotion qui m'envahit lentement ? Le Dieu Brama est là pour eux, d'aucun diront qu'il est là aussi pour moi...... peut être, oui.... peut être....
Je sens mon âme emportée par toute cette bienveillante énergie qui émane des milliers de croyants qui continuent d'affluer sans cesse, lentement, avec sérénité. Une telle énergie de foi et d'amour, une telle confiance venant des plus humbles, ce mouvement porteur d'espérance me touche, je ressens comme une vibration et soudain la carapace qui contient mon coeur en miettes s'entrouvre et laisse passer un peu de lumière. Quelle impression surprenante. Faut-il se sentir mourir pour pouvoir renaître ?

Le son d'un instrument mélodieux inonde la foule, c'est le signal, le temps est arrivé : Les prières s'intensifient d'amour et d'espoir, de peines et de blessures, tout fait écho en moi.
Il sont des milliers maintenant, je m'unis à eux, doucement mon coeur commence à prier. La gratitude m'envahit, Je voudrais remercier et lentement, avec humilité et concentration, mon corps se met à bouger, spontanément je déroule un doux kata qui s'appelle "la voix du ciel". Ma prière se fait danse, c'est ma petite offrande...
Personne ne me voit, ou si peu, je m'autorise enfin à lâcher prise et mes larmes coulent pour les blessures, pour les bonheurs, pour la vie qui me porte et m'anéantit parfois.
Mon kata terminé, je ne suis plus qu'offrande et je reste plantée là, les pieds enracinés dans le sol indien et la tête dans le ciel que le soleil commence à rougir.
Longtemps encore, je reste immobile, j'écoute, je sens, je ressens, j'absorbe, Je prends un moment au temps. Je voudrai sortir de moi pendant que le soleil se lève lentement. J'ai laissé un peu de moi, là bas, au bord du lac sacré de Pushkar.

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #photo, #Inde, #spiritualité, #voyage

Repost0

Publié le 9 Avril 2013

La vie....

Japon, avril 2008

La vie, c’est comme dessiner sans avoir de gomme pour effacer.
Eckart von Hirschhauser

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #photo, #japon, #citation, #sagesse

Repost0

Publié le 6 Avril 2013

Princesse Clio

Elle est élégante et gracieuse.

Ses yeux dorés sont mystérieux et aimants.

Elle est naturellement courtoise et discrète.

Elle est infiniment tendre, quand elle miaule on l'entend à peine.

Sa robe de velours noir est brillante.

Elle charme tout ceux qui croisent sa route.

Elle a la démarche d'une panthère lorsqu'elle se déplace.

La sensualité émane d'elle à chaque fois qu'elle fait un pas.

C'est une princesse, et j'ai l'honneur de lui appartenir.

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #chatte, #sensualité, #photo, #princesse

Repost0

Publié le 1 Avril 2013

Ma liste des "Je veux" :

Avoir un vrai fou rire par jour (minimum ! )
Connaître deux étés dans l'année ( j'imagine qu'à part les inuits, tout le monde est d'accord, un seul été ce n'est pas assez)
Bénéficier des loooongues vacances qui vont avec (évidemment ! )
Continuer à avoir mon orgasme quotidien avec mon amoureux, minimum ! (l'orgasme, pas les amoureux, quoi que.... nan ! je déconne !!.... quoi que... )
Irradier le même glamour torride que Marylin (Monroe ! pas Manson ! )

Gagner le gros lot à l'Euromillion (oui je sais, faudrait au moins que je joue)
Me faire draguer par George et avoir l'audace de lui dire non (dire non à Clooney ? mais savapa !)
Faire des rêves merveilleux toutes les nuits (ça doit être bon ça aussi ! )

Mon amoureux m'a dit qu'il fallait que je fasse gaffe sinon par la force de l'attraction un jour, enfin, plutôt une nuit, je rêverais un peu trop et...
Je rencontrerais enfin Cabiron qui serait aussi un vrai plombier, beau le plombier, très beau, ressemblant trait pour trait à George Clooney qui, ne résistant pas à mon glamour torride à la Marylin (Monroe j'ai dit !) voudrait m'emmener pour de longues vacances au soleil, mais auquel j'aurais l'outrecuidance de dire... "Noooooon !" (Pfffff ! pour une fois que j'avais un vrai plombier sous la main)
___________________________

* Cabiron, c'est le Grand Roi du Macaron sans Gluten, je l'ai déjà dit ? tant pis, je le redis !

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #macarons, #Clooney, #rêve

Repost0