chat

Publié le 14 Mai 2013

Lumière

Ma "filleule", l'adorable et douce petite Lumière jolie, ici photographiée dans son jardin.

SI timide, si craintive, elle a peur de tout le monde. Elle ne savait pas que les mains sont faites pour les caresses, alors, avec beaucoup de patience et d'amour, je lui ai appris. Elle aime ça "très beaucoup" !

Maintenant elle a déménagé et on ne se voit plus qu'une fois par an. A chaque fois, je vais dans le jardin pour l'appeler et quelques instants plus tard, Lumière arrive à fond de train A la grande surprise de sa maîtresse. Elle roucoule de bonheur (Lumière ! pas sa maîtresse ! ) elle se colle à moi pour venir me faire des câlins et pour que je la papouille.Tant de confiance et tant de tendresse, quel cadeau !.... Je fonds comme un loukoum !

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #Lumière, #chat, #photo, #confiance, #caresses, #cadeau

Repost0

Publié le 26 Avril 2013

Au soleil

Madouce en pleine séance de sport extrêmement intensif......

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #photo de chat, #humour, #soleil, #chat

Repost0

Publié le 19 Avril 2013

Le chasseur de chaussettes

Mes chaussettes.

Il faut que je vous parle de mes chaussettes, parce qu'elles se baladent quand je ne suis pas là ! voui ! je n'invente rien ! quand je rentre à la maison, il m'en manque toujours une dans le panier à linge propre (ou celui pour le linge sale d'ailleurs ! ) et si j'en laisse trainer une paire, il arrive qu'elle disparaisse tout bonnement. Parfois, je retrouve une chaussette sur la table, une autre sur la terrasse, sur le canapé ou au milieu du couloir... Chat alors ? c'est à n'y rien comprendre !
Drôle de mystère, non ? Mes chaussettes se font la malle à "l'insu de mon plein gré" : il devenait urgent de mener l'enquête !
Mais il m'a fallu attendre encore longtemps, déployer des ruses de sioux, faire preuve d'une patience digne d'un moine bouddhiste avant de découvrir enfin, un beau jour.... LE grand chasseur de chaussettes !

D'abord, je l'ai entendu, tel un fauve, pousser son cri de victoire quand il me ramène une souris ou un serpent. N'écoutant que mon courage, j'ai sauté de ma chaise comme Zorro sur son cheval pour aller au secours du petit animal sans défense dont j'imaginais si bien les yeux implorants et la carcasse tremblante (oui, je suis sauveteuse de souris à mes heures) et c'est là que je vis, dans la lumière du soir couchant, me regardant avec un air coquin mêlé de défi et un certain orgueil dans le regard, mon chat la tenant fièrement dans sa gueule (pas la souris, ma chaussette !)

Je l'avais pris en plein flag ! il marchait fièrement, ma chaussette à la gueule, la tête haut levée pour ne pas marcher dessus. Je crois même qu'il se pavanait, l'oeil brillant et victorieux. Et ce faisant, il miaulait d'une façon bizarre comme pour annoncer au monde entier qu'il avait chopé la plus belle des chaussettes (M'enfin, on ne miaule pas la bouche pleine, cékoi cette éducation ! ). Forcément avec une proie comme ça il pouvait se permettre de frimer, hein ! Allez, je n'allais quand même pas lui retirer cet instant de gloire, et je lui laissais sa proie encore un moment, profitant qu'il se couche satisfait ensuite pour la récupérer sans bruit.

Je l'ai revu souvent, par la suite, tourner autour de mes chaussettes, mine de rien, comme si ça ne l'intéressait pas, s'éloigner de quelques pas, revenir, regarder d'un air soi disant distrait l'objet de sa convoitise, renifler un peu, s'allonger pas très loin, puis se rapprocher de nouveau et..... se mettre enfin en position de chasse, tout frémissant, le museau au ras de la couverture, le popotin frétillant, prendre son temps pour bien l'observer et d'un bond, se jeter sauvagement sur la chaussette qui n'avait plus aucune chance devant ce chasseur impitoyable.
Il la massacre un peu, la chaussette, histoire de lui faire comprendre qui est le plus fort, puis la prend dans sa gueule pour aller déposer son trophée ailleurs !

Parfois mon petit lion va même jusqu'à cacher la chausette dans la savane du jardinet, pour que je me donne un peu plus de mal que d'habitude à chercher celle qui manque. Il est fort mon chat ! C'est le roi de la jungle du jardin et fière de lui je suis !

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #chat, #humour, #chaussettes, #chasseur

Repost0

Publié le 24 Mars 2013

Mademoiselle Polpette

Mademoiselle Polpette

Voir les commentaires

Rédigé par Lady Elle

Publié dans #chat, #photo

Repost0

Publié le 22 Mars 2013

Rencontrer un mec ? Ok ! Sur internet ? Mouais.... Pourquoi pas, mais...
Mais ma soeur ne s'en est tenue qu'à mon "pourquoi pas" et a balayé mes hésitations en m'inscrivant d'office sur un site de rencontres. Koaaaa ? Moi ? Là ? M'enfin ! grande surprise ! beaucoup d'impressions se bousculent : Ce n'est pas pour moi ! C'est bidon tout ça ! ça m'étonnerait que ça marche.... Mais la curiosité l'emporte. Oui les filles sont curieuses, mais c'est pour la bonne cause évidemment ! qu'est ce que vous allez imaginer ! Bon, ok, voyons voir qui est digne de Moi...

...Nous dialoguions par chat sur internet depuis plus d'un mois, Lui et Moi, attendant l'un et l'autre avec impatience le soir pour pouvoir nous connecter et nous raconter, rire et nous enchanter l'un et l'autre à travers nos écrits jusqu'à l'aube, essayant de nous séduire à travers les mots. Bref, nous batifolions virtuellement comme deux jeunes ados en pleine explosion hormonale, et ce qui devait arriver arriva : il a voulu me rencontrer.
Bon j'avais la trouille, c'est vrai ! j'ai un peu (beaucoup) repoussé le moment, mais courageuse je suis ! quand faut y aller...... j'y vais et na !

Nous nous sommes donné rendez vous près de la fontaine (so romantic !). Lorsque je suis descendue du tram, nous nous sommes reconnus grâce aux photos, mais pas seulement. Nous étions déjà des amis complices.

Il semblait si intimidé, était-ce que je ne lui plaisais pas ? être seulement amis ? grande perplexité ! J'ai donc décidé de donner le "ton" à notre rencontre. Si ça ne marche pas, je ravale ma fierté et je fais demi tour illico épicétou ! nonmého ! allez, courage ! je me lance, j'ose..... Nous commençons à marcher. J'ai le coeur qui perd 4 points sur son permis pour cause de vitesse excessive ! mais je persiste et en 2 secondes mon plan est au point : je vais mettre ma main dans la sienne. S'il la garde, c'est tout bon, sinon j'aurai compris et je me sauve, hein !

Il sent ma main, et il la tient bien. Super bien même : il ne la lâchera pas ! Ca fait tout chaud dans mon petit coeur et ça fait briller mon ego ! ça c'est chouette !

Plus tard, nous étions assis dans le grand parc, silencieux. N'avions nous plus besoin de nous sentir dans l'obligation de "draguer" puisque nous nous étions déjà écrit beaucoup ? Je pense que c'était ça : nous nous étions révélés l'un à l'autre et cela nous a épargné les premiers discours clichés. C'était doux et apaisant. Il m'a embrassée.... j'ai aimé.... Nous pouvions déjà nous permettre ce luxe, nous nous sentions bien dans ce silence qui nous unissait.

Quelques heures plus tard, il me fait visiter son appartement. Et moi j'ai une obsession en tête depuis notre premier baiser, je veux connaître l'odeur de sa peau ! je veux ! je veux ! je veux ! rhaaaaaaaa !

Il va me prendre pour une petite effrontée, tant pis ! je l'entraine sur le canapé ? Je tergiverse, mais pas longtemps car il ne faut pas exagérer quand même, moi je veux savoir, là ! maintenant ! tout de suite !

Allez, voui ! tant pis, il faut que je sache. Je joue à la fille qui est sûre d'elle, mais je n'en mène pas large. Pourtant, je le regarde droit dans les yeux et je défais lentement les boutons de sa chemise et enfin, ahhhhh ! oui enfin ! je le sniffe...... mhhhhhhh !!!! et je le re sniffe encore et encore.... c'était d'une sensualité sensuelle qui m'a complètement chamboulée ! C'était même érotiquement torride. Enfin je savais !

Je n'oublierai jamais le plaisir que j'ai ressenti. J'ai pris Ze shoot de ma vie ! Un shoot de bonheur ! vous voyez ce que je veux dire ? sa peau correspondait à la mienne ! Nous avions les phéromones en ébullition. C'est bon ça !

Je n'oublierai jamais son air troublé et ravi quand je l'ai sniffé......

Puis sagement, très sagement ce jour là, j'ai reboutonné sa chemise....

Voir les commentaires

Repost0